Solidarité Veuves

La communauté internationale célèbre depuis le 23 juin 2011, la Journée Internationale des Veuves (JIV). L’institution de cette journée, par l’Assemblée Générale des Nations-Unies le 21 décembre 2010, résulte d’un plaidoyer entrepris par la Première Dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba, par l’entremise de la diplomatie gabonaise.

Dans le monde, on recense près de 250 millions de veuves. En Afrique, la plupart d’entre elles sont soumises à des pressions aliénatrices qui les maintiennent sous l’emprise de leurs belles-familles. Au Gabon, près de 47% des veuves sont victimes de maltraitance et de spoliation. Seules 21% d’entre elles entrent dans leurs droits.  

L’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté en 2010 une résolution proposée par le Gabon, proclamant le 23 juin « Journée Internationale des Veuves » afin de mobiliser les populations autour de la condition de ces femmes. Cette résolution est notamment le résultat du long combat de la Première Dame Sylvia Bongo Ondimba pour la reconnaissance des millions de personnes en situation de veuvage dans le monde.

Chaque année, la Fondation tient à rappeler l’importance de cette journée à travers des campagnes de sensibilisation sur les avancées juridiques et administratives, ou tout simplement en organisant des causeries éducatives avec, au centre, les populations.

  • Informer les veuves sur leur droit et sur le parcours juridico-administratif ;
  • Mobiliser les institutions et les administrations intervenant dans le parcours administratif du conjoint survivant ; 
  • Faire changer les mentalités et les perceptions autour du veuvage.

2010 

  • Création de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille: la Première Dame fait de la défense des droits des femmes et des veuves en particulier l’un des axes prioritaires de son engagement;
  • Intégration des services chargés de la protection de la veuve et l’orphelin dans le dispositif national des aides et secours;
  • Résolution 65/189 des Nations Unies consacrant « la journée Internationale de la veuve » chaque 23 juin.

 

2011 

  • Inauguration du Centre Mbandja
  • Démarrage des activités de la Cellule d’accueil et d’écoute pour veuves. 508 veuves accueillies
  • Mise en place d’un n° vert 1455, gratuit et anonyme.  Plus de 3222 appels reçus;
  • Célébration de la 1ère édition de la Journée Internationale des veuves, entièrement organisée par la Fondation;
  • Vernissage d’une série de timbres édités par la poste gabonaise en hommage aux veuves. 

 

2012 

  • Adoption de mesures par le Parlement et le Gouvernement visant la protection des droits du conjoint survivant.
  • Caravane de sensibilisation sur la situation du conjoint survivant, menée en partenariat avec le Ministère des Affaires Sociales;
  • Plus de 800 veuves accueillies à la Cellule d’écoute et 148 600 appels reçus au n°1455.

 

2013

  • Actions spécifiques sous le thème « Les entreprises citoyennes pour les Veuves », menées par le Ministère de la Famille et des Affaires sociales ;
  • Campagne de sensibilisation avec distribution de 10 000 rubans mauves en symbole de solidarité et diffusion de spots TV et radios.
  • 10 968 appels reçus au n° 1455

2014

  • Campagne de sensibilisation avec distribution de dépliants sur le parcours juridico- administratif  du conjoint survivant, permettant à des centaines de femmes de s’informer et de comprendre les démarches nécessaires pour faire valoir leurs droits, et distribution de 10 000 rubans mauves.

 

 2015

  • Sous le thème du “renforcement du dispositif de protection du conjoint survivant”, la FSBO a initié des journées de sensibilisation et d’informations de proximité dans les mairies d’arrondissement par des consultations juridico-administratives et la distribution de 3000 dépliants et 4900 rubans.
  • Durant trois journées, les communes de Libreville-Owendo-Akanda ont servi de relais d’informations auprès des groupes cibles. Il s’est agi de faire connaître au grand public la nouvelle batterie de mesures réglementaires et législatives visant à protéger le conjoint survivant.
  • 2786 personnes ont été sensibilisées. 30 quartiers sillonnés par les volontaires.

2016 

  • Sous le thème de « la Protection du conjoint survivant pour une égalité de chance en matière successorale », la Fondation Sylvia Bongo Ondimba a mené une campagne de proximité de sensibilisation et d’informations auprès des populations et des groupes cibles, en co-organisation avec les pouvoirs public dans les communes d’Akanda Libreville et Owendo.